Sunday, April 13, 2003

Bon, mes enfants si vous voulez continuer à me lire, je vous invite dans ma nouvelle maison :
http://bigcrado.free.fr
A très bientôt.

Saturday, April 12, 2003

Mon nouveau site est quasi prêt et j’espère pouvoir le mettre en ligne, demain soir. Larry a fait du beau boulot et je suis très fière de lui. Les murs sont montés, il ne reste plus qu’à faire la décoration. J’hésite pas mal sur la couleur de mon layout mais ce qui est sûr, c’est que je veux quelque chose de gai, de lumineux et de chaud. Ce sera, probablement, du jaune, mais rien n’est encore décidé. Vous aurez donc la surprise demain.

Friday, April 11, 2003

Larry est parti chez un copain, bébé dort, ma ch’tite princesse est à côté de moi. Nous regardons les inédits de Stargate sur M6 .Hum, non, en fait, elle s’est endormie. Bien au chaud, sous la couette, il pleut dehors.
C’est tranquille, la vie, des fois !
J’aime ces moments de paix.
Amis du Dr Tomorrow,
Si vous aimez son mercredix, si vous appréciez l’homme, ses écrits, sa famille…Surtout ne cliquaient pas !






Wednesday, April 09, 2003

Après l’effort, le réconfort ! En tout cas, c’est ce qu’on dit. Alors, parce que vous êtes adorables et que je vous aime bien, je veux bien vous prêter mon jeu d’ordinateur favori depuis toujours ! Signalez moi vos records et que le meilleur gagne !
PS- Si vous êtes au boulot, baissez le son !
Chez Tigroo (voir liens sur le côté, merci), j’ai trouvé le jeu Nombr’Inconnix qui consiste à :
Retrouver les personnages ou évènements associés dans le langage commun à des nombres.
Par exemple, Ils furent 101???
Les 101 Dalmatiens ...
1. Ils sont sept, mais un seul peut provoquer la mort.
2. S'il l'on avait réuni ses jeunes intrépides, ils auraient été douze (réponse en 2 éléments).
3. Elles furent sept, mais une seule d'entre elles subsiste encore aujourd’hui
4. Elles seront pour l'éternité 1001.
5. Ils sont sept et sanguinaires.
6. Ils sont sept et japonais.
7. Ils furent douze presque jusqu'au bout.
8. Elles étaient dix mais ne saignèrent pas.
9. A la fin des Temps, les sept retentiront triomphantes.
10. Il y en a mille millions de mille milliards de mille.
Mes réponses :
1. Les pêchers capitaux. Mmmm, ça me donne envie de glace Magnum !
2. Le club des 5 et les Goonies.
3. Les merveilles du monde.
4. Les nuits.
5. Les mercenaires.
6. Les samouraïs.
7. Les salopards.
8. Heu, vierges ?
9. Les trompettes.
10. Sabords.
Voilà, c’est fait !

Tuesday, April 08, 2003

Voici un petit cadeau, pour les âmes sensibles. J'espère qu'il vous fera le même effet qu'à moi...Je me sentirai moins seule, comme ça !
Prière de bien mettre le volume à fond avant de cliquer ici.
Pas toujours simple la vie de couple ! Mais vu par Bertrand Meunier et Jiho, c’est à mourir de rire ! A lire d'urgence, pour se décrasser les zygomatiques : la vie de couple et internet (paru chez Albin Michel).


ou encore

Je ne comprends pas toujours pourquoi je suis. Mais je suis contente d’être là et consciente que ce n’est que temporaire. Lorsque tout va, cela m’attriste et quand rien ne va, cela me permet de tenir. Je ne suis qu’un être humain au milieu de millions d’autres. Mais je n’en connais que très peu et ces millions d’autres ne sont rien pour moi. Ils ne savent pas, non plus, que j’existe et je ne suis rien pour eux. Nous ne sommes qu’une parcelle du temps et le temps est infini. Combien sont morts avant moi ? Combien naîtront après moi ? Je n’ai pas à le savoir. Que m’importe le mal autour de moi ?
Je ne fais que passer !

Monday, April 07, 2003

Mes voisins sont des p’tits vieux charmants qui ne se sont jamais plaint de quoi que ce soit. Même quand Godzilla mon iguane de plus d’un mètre, ou Poupette ma furette sont allés, malencontreusement, leur rendre visite en passant par la terrasse, ils n’ont presque rien dit !
Leur fils m’a même ramené mon portable que j’avais égaré dans le quartier (mais non, c’était pas lui qui me l’avait chouré !). Sympa, le fils. Ivre mort toute la journée. Divorcé. Son affaire a fait faillite mais il a trouvé un poste peinard de veilleur de nuit dans un immeuble de standing. Et, à cinquante balais, il est retourné vivre chez ses parents.
C’est fou ! Je n’avais jamais réalisé le nombre de choses qu’on peut connaître sur les gens, sans même les fréquenter, vraiment !
Bref, tout ça pour dire…heu, ben je sais plus, voilà.
Ah, oui ! C’est bien des voisins qui ne se plaignent pas de vous mais, n’empêche qu’ils m’emmerdent à mettre la télé juste au moment où je me couche pour ma petite sieste !
Dieu bénisse l’inventeur des boules Quiès !

Saturday, April 05, 2003

Waaah, aujourd'hui, soleil, ciel bleu, chaleur de bête !
Et...je bosse!
Normal.
C'est pô juste !